Une experte de l'ONU fait état de détentions arbitraires de défenseurs des Droits de l'homme au Darfour

28 mai 2004
Hina Jilani

La Représentante spéciale de l'ONU pour les droits des défenseurs des droits de l'homme indique que ceux-ci sont l'objet d'arrestations et de détentions arbitraires alors qu'ils essaient de collecter et de transmettre des informations sur la situation des droits de l'homme dans le pays et notamment au Darfour et a invité le Gouvernement du Soudan à prendre des mesures pour assurer leur protection dans son pays.

La Représentante spéciale de l'ONU pour les droits des défenseurs des droits de l'homme indique que ceux-ci sont l'objet d'arrestations et de détention arbitraires alors qu'ils essaient de collecter et de transmettre des informations sur la situation des droits de l'homme dans le pays et notamment au Darfour et a invité le Gouvernement du Soudan à prendre des mesures pour assurer leur protection dans son pays.

En ce qui concerne la situation au Darfour, la Représentante spéciale, Mme Hina Jilani, indique avoir reçu des informations concernant des arrestations et des détentions arbitraires de défenseurs des droits de l'homme qui s'efforçaient d'étudier la situation des droits de l'homme dans la région et de transmettre des informations à ce sujet.

Dans un communiqué rendu public hier par l'ONU à Genève, Mme Jilani indique avoir également reçu des informations dignes de foi faisant état de restrictions à la libre circulation des défenseurs des droits de l'homme, en particulier lorsqu'ils souhaitent se rendre dans les zones de conflit.

La Représentante spéciale a fait part de sa vive préoccupation aux autorités soudanaises à l'égard d'informations faisant état de harcèlement contre l'Organisation soudanaise contre la torture (SOAT) et de l'arrestation d'un de ses membres, M. Salih Mahmoud, le 1er février dernier, par des membres de l'Agence de sécurité nationale (NSA). Salih Mahmoud est depuis cette date détenu dans la prison de Kober à Khartoum sans qu'aucune charge officielle ne soit retenue contre lui, indique le communiqué.

Mme Hina Jilani se dit préoccupée par cette détention arbitraire qui serait liée aux activités de Salih Mahmoud dans le domaine des droits de l'homme et en particulier à l'aide et à la représentation juridiques qu'il fournit gratuitement aux victimes de violations de droits de l'homme dans la région du Darfour.

La Représentante spéciale invite le Gouvernement soudanais à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la pleine protection des droits des défenseurs des droits de l'homme au Soudan, conformément aux dispositions de la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus, groupes et organes de la société de promouvoir et protéger les droits de l'homme et les libertés fondamentales universellement reconnus.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.