Journée de l'Afrique : Kofi Annan souligne les progrès réalisés, engage les pays riches à faire plus

25 mai 2004

A l'occasion de la Journée de l'Afrique commémorée aujourd'hui, le Secrétaire général de l'ONU a évoqué les avancées importantes réalisées par le continent tout en incitant la communauté internationale à continuer à œuvrer notamment à la mise en oeuvre d'un système commercial plus juste.

A l'occasion de la Journée de l'Afrique commémorée aujourd'hui, le Secrétaire général de l'ONU a évoqué les avancées importantes réalisées par le continent tout en incitant la communauté internationale à continuer à œuvrer notamment à la mise en œuvre d'un système commercial plus juste.

« Cette année, la Journée de l'Afrique est l'occasion de saluer une série d'événements encourageants survenus sur le continent africain », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU dans un message commémoratif.

Il a cité le fait que l'Union africaine ait « pris racine et que plusieurs de ses institutions soient déjà établies, que « le Parlement pan-africain, conçu comme une tribune où les peuples d'Afrique pourront faire connaître leurs aspirations », ait été inauguré et que ce soit « une femme qui ait été élue pour assurer, la première, la présidence de cette assemblée. » Le Secrétaire général a également mis en avant les « progrès louables […] accomplis dans la mise en oeuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) », en particulier « dans les domaines prioritaires que sont l'agriculture, l'infrastructure, l'environnement et la santé. »

Enfin, il a évoqué la création du Mécanisme d'évaluation intra-africaine, « un des éléments les plus importants et les plus originaux du NEPAD » à ses yeux, « qui vise à encourager l'adoption de politiques et de pratiques propices à la stabilité politique, la croissance économique, la responsabilisation, la bonne gouvernance et la démocratie. »

« Il reste cependant beaucoup à faire », a déclaré Kofi Annan qui a cité en tout premier lieu la lutte contre le VIH/sida et les conflits violents encore en cours dans plusieurs régions d'Afrique et a appelé la communauté internationale à continuer « à conjuguer ses efforts à ceux que déploient les Africains eux-mêmes », notamment en modifiant le système commercial de façon à le rendre plus juste, en apportant une aide plus importante et en allégeant considérablement la dette.

Lors d'une intervention prononcée au cours d'une réunion commémorant cette 41e Journée de l'Afrique, le Secrétaire général a indiqué, qu'en dépit des tendances positives observées sur le continent, il n'était pas possible « de fermer les yeux sur les violations massives des droits de l'homme et des souffrances humaines qui en découlaient au Darfour, les tensions qui persistaient à l'est de la République démocratique du Congo, la crise actuelle en Côte d'Ivoire et les autres zones de tension sur le continent », a indiqué aujourd'hui son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.