Le Représentant de l'ONU en Afghanistan devant le Conseil de sécurité jeudi

24 mai 2004

Tandis que l'inscription des femmes et des partis gagne du terrain notamment après la prise de position du Conseil des Oulémas en faveur des élections, le Représentant spécial pour l'Afghanistan doit faire le point devant le Conseil de sécurité jeudi prochain.

Au 19 mai, le pourcentage de femmes afghanes inscrites aux élections passait de 31% à 31,5% sur un total de près de 2,5 millions d'inscrits. Un chiffre qui confirme la tendance au rééquilibrage de la représentation féminine dans les inscriptions aux élections en Afghanistan.

Au cours des trois derniers jours, le nombre de femmes inscrites dépassait de 2 225 celui des hommes, un record au plan national, selon le porte-parole de la Mission d'assistance de l'ONU en Afghanistan, la MANUA, Manoel de Almeida e Silva.

L'augmentation des inscriptions féminines a été marquée également dans le Sud, le Sud-est et l'Est du pays, où elles représentent 25% au lieu des 14 à 16% enregistrés en phase I.

« Tout ceci a été possible grâce aux efforts menés dans le domaine de l'éducation civique mais cela montre aussi que l'implication et l'appui des dirigeants afghans est nécessaire » a déclaré le porte-parole qui a cité pour appuyer ses dires la récente déclaration du Conseil des Oulémas (le clergé religieux) qui a incité tous les Afghans qui y étaient autorisés à aller voter.

Le nombre des sites d'inscriptions ne cesse également d'augmenter passant de 150 environ au début de la phase II à 446 tandis qu'il est prévu qu'il y en aura à peu près 600 ouverts la semaine prochaine dans tout le pays à l'exception de trois provinces : Daikundi, Paktika et Nuristan.

« Un point important est que des sites soient prévus à Qalat, la capitale de la province de Zabul, alors que le secteur ne disposait jusqu'à présent d'aucun point d'enregistrement », a indiqué Manoel de Almeida qui a également mis en avant l'augmentation de l'inscription des partis politiques, passée à 14.

Une table ronde, organisée les 19 et 20 mai, a réuni les 45 partis politiques, représentant l'ensemble du paysage politique, pour un débat portant sur le renforcement de l'unité nationale, la compatibilité de l'Islam et de la démocratie et le rôle des partis politiques dans les élections à venir.

Une conférence sur les préparatifs des élections se tient également aujourd'hui et demain à Kaboul.

Le programme de Désarmement-réintégration progresse lui aussi avec le désarmement du régiment 42 dans la province de Wardak soit 167 officiers et soldats désarmés hier et les 48 officiers restant devant l'être aujourd'hui.

Il s'agit de la quatrième unité militaire à participer au programme tandis qu'un total de 6 440 soldats ont été désarmés au cours de la phase pilote et de la phase principale et que 5 700 d'entre ont réintégré la vie active après une période de formation.

Il est prévu que le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Jean Arnault, quitte Kaboul aujourd'hui pour se rendre au Siège de l'ONU à New York où il s'adressera au Conseil de sécurité jeudi sur la situation dans le pays, a également indiqué Manoel de Almeida.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.