Programme « pétrole contre nourriture » : la Commission indépendante a commencé son enquête

20 mai 2004
Paul A. Volcker, Président de la Commission d'enquête sur le Programme « pétrole contre nourriture »

L'investigation a désormais commencé, a déclaré Paul Volcker, le Président de la Commission indépendante chargée d'enquêter sur les allégations de fraudes portées à l'encontre du programme « Pétrole contre nourriture » lors d'un point avec la presse aujourd'hui à New York.

Elle va tout d'abord porter sur les allégations d'irrégularités lancées à l'encontre du personnel de l'ONU, ce qui suppose un examen plus large de l'administration du Programme et par conséquent de passer en revue tous les documents qui se trouvent à New York et y ont été mis en lieu sûr, a indiqué M. Volcker.

Il a également précisé que des discussions étaient en cours avec le Conseil d'administration de l'Autorité suprême d'audit de l'Iraq, l'entreprise comptable qu'elle a désignée et l'Autorité provisoire de la coalition pour permettre à la Commission d'avoir accès aux dossiers iraquiens.

« Ces dossiers sont particulièrement importants si l'on veut identifier la conduite des fournisseurs extérieurs et les mouvements de fonds », a souligné Paul Volker qui pense pouvoir présenter un premier rapport intérimaire dans les trois mois qui viennent.

Toutefois, a-t-il précisé, le rapport complet répondant à tous les aspects du mandat confié à la Commission ne devrait pas être disponible avant au moins un an.

Le Président de la Commission d'enquête a ajouté qu'une équipe de 25 à 30 personnes était en train d'être constituée sous la direction de Stephen Zimmerman qu'il a décrit comme étant « un enquêteur international expérimenté et un ancien Procureur fédéral. »

Une autre équipe multinationale composées d'avocats, de comptables et d'enquêteurs est pour partie déjà en train de travailler à l'enquête pour partie en voie de recrutement.

« Compte tenu du besoin urgent d'entrer en contact, aux niveaux appropriés, avec le Gouvernement iraquien, un groupe de personnes extrêmement expérimentées et compétentes s'est porté volontaire pour se rendre à Bagdad », a ajouté M. Volcker qui a indiqué qu'il s'agissait de John Hennessy, l'ancien président de Crédit Suisse First Boston, Walter McCormack, enquêteur et ancien banquier et l'ambassadeur Richard Murphy, ancien Vice-Secrétaire d'Etat américain pour le Moyen-Orient.

Il a été accordé à la Commission l'accès total à tous les documents nécessaires et il a été demandé à l'ensemble du personnel de l'ONU de pleinement coopérer, a enfin déclaré M. Volcker.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.