Lahkar Brahimi décidé à faire émerger un consensus sur le futur gouvernement iraquien

20 mai 2004
Lakhdar Brahimi

Après deux semaines passées à écouter le point de vue de centaines d'interlocuteurs en Iraq, le Conseiller spécial de l'ONU poursuivra ses consultations jusqu'à ce que ce qu'émerge un consensus sur la composition, la structure et les pouvoirs d'un gouvernement intérimaire, a indiqué aujourd'hui un porte-parole de l'ONU à New York.

Après deux semaines passées à écouter le point de vue de centaines d'interlocuteurs en Iraq, le Conseiller spécial de l'ONU poursuivra ses consultations jusqu'à ce que ce qu'émerge un consensus sur la composition, la structure et les pouvoirs d'un gouvernement intérimaire, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU à New York.

« Lakdhar Brahimi et son équipe sont en Iraq depuis maintenant deux semaines », a indiqué le porte-parole Fred Eckhard lors de son point quotidien avec la presse aujourd'hui. « Il a écouté les points de vue de centaines d'Iraquiens sur la composition du gouvernement provisoire, sur la question de la conférence nationale et sur le processus électoral. »

« Il pense qu'il existe une bonne base permettant de trouver un consensus sur un gouvernement qui serve efficacement les intérêts du peuple iraquien pour la période de transition à venir », a poursuivi le porte-parole.

Il « poursuivra sa démarche consistant en une consultation large jusqu'à ce qu'un consensus soit trouvé sur la composition, la structure et les pouvoirs du gouvernement provisoire », a affirmé Fred Eckhard.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU a rencontré aujourd'hui le représentant du Comité international de la Croix Rouge en Iraq, Pierre Gassmann, a par ailleurs signalé Fred Eckhard.

Leur entretien a porté sur la situation des prisonniers détenus à Abu Gharib ainsi que dans d'autres centres de détention dans le pays. Il a été question de la défense de leurs droits, de leur localisation et des conditions de leur détention.

M. Brahimi, qui a indiqué à plusieurs reprises être préoccupé par la situation, publiquement à Bagdad et dans son rapport au Conseil de sécurité le 27 avril, a insisté auprès du CICR pour qu'il prenne contact avec le nouveau gouvernement d'administration intérimaire, une fois constitué, pour trouver des solutions à tous les problèmes en suspens concernant ces prisonniers.

Lakhdar Brahimi a également rencontré un groupe d'anciens détenus iraquiens, emprisonnés pendant plus de 10 ans par le régime précédent, qui l'ont informé des problèmes spécifiques qu'ils rencontraient et du fait que la question de la réhabilitation et de la compensation des victimes ayant subi des mauvais traitements dans le passé n'avait pas progressé.

Au programme de sa journée, figurait également un entretien avec des représentants de la communauté turkmène.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.