Les Afghans favorables à un gouvernement capable de rétablir l'ordre, affirme l'Envoyé de l'ONU

20 mai 2004

Lors de la Conférence sur le rétablissement du maintien de l'ordre en Afghanistan, le Représentant spécial de l'ONU a affirmé qu'il existait un consensus chez les Afghans en faveur de la création d'un gouvernement central fort, capable de restaurer la loi et l'ordre et de combattre les désordres provoqués par les milices.

Au cours de ce rassemblement de deux jours qui s'est achevé hier au Qatar et qui était coprésidé par les Gouvernements de l'Afghanistan et de l'Allemagne ainsi que par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan a mis en avant tout ce qui avait été réalisé dans l'intervalle des deux dernières années dans ce domaine, notamment la création d'une Ecole de police et la formation de milliers de policiers.

Il a également déclaré que tous les efforts du Gouvernement afghan et de ses partenaires internationaux reposaient sur le succès de cette tâche complexe que constituait l'édification d'un système de maintien de l'ordre.

La Conférence du Qatar s'inscrivait dans le prolongement de la Déclaration de Kaboul de 2002 sur les relations de bon voisinage et de la récente Conférence de Berlin. Elle avait pour objectif de susciter un soutien supplémentaire de la communauté internationale au rétablissement du maintien de l'ordre en Afghanistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.