Réactions atterrées à l'ONU après la mort dans un attentat du Président du Conseil iraquien

Réactions atterrées à l'ONU après la mort dans un attentat du Président du Conseil iraquien

Ezzedine Salim
Les réactions à l'attentat qui a coûté la vie au Président en exercice du Conseil de gouvernement iraquien se multiplient parmi les responsables de l'ONU à commencer par le Secrétaire général Kofi Annan qui a exprimé sa consternation à l'annonce de cet assassinat.

Le Secrétaire général condamne (en anglais) fermement cet acte tragique et criminel, a indiqué aujourd'hui son porte-parole.

Au cours de ces derniers jours conduisant à la restauration de la souveraineté de l'Iraq, le 30 juin, il n'est que plus important pou le peuple iraquien de faire bloc dans un esprit d'unité et de dialogue afin de jeter les fondations du nouvel Iraq, a-t-il ajouté au nom de Kofi Annan.

Quant au Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan, il condamne également cet attentat, soulignant qu'il avait non seulement tué ce matin le chef du Conseil de gouvernement, Abdel Zahra Osmane dit Ezzedine Salim, mais également plusieurs autres personnes.

M. Ramcharan estime qu'il s'agit là d'un nouvel acte de terrorisme commis par des individus qui n'ont aucun respect pour la vie humaine ou tout autre droit de l'homme.