Kofi Annan espère que les propositions Brahimi finiront par remporter l'adhésion en Iraq

11 mai 2004

Le Secrétaire général a reconnu que le débat sur le choix des membres du prochain gouvernement d'administration intérimaire en Iraq battait son plein mais a indiqué espérer que le point de vue de son Conseiller spécial prévaudrait.

Répondant à une question de l'agence Associated Press faisant état de « pressions émanant de la presse » visant à orienter le choix en faveur d'hommes politiques et pas forcément de gens qualifiés, le Secrétaire général de l'ONU a déclaré aujourd'hui que cette question faisait partie des consultations intensives que son Conseiller spécial menait sur le terrain.

« Certains pensent que les hommes politiques ne devraient pas être exclus parce qu'ils ont l'étoffe nécessaire, qu'ils peuvent obtenir des résultats et participer aux gouvernement d'administration intérimaire » alors que « la proposition Brahimi revenait à dire qu'ils se retiraient eux-mêmes du jeu et se concentraient sur les élections », a-t-il poursuivi.

Kofi Annan a également indiqué qu'il ne pensait pas que Lakhdar Brahimi puisse imposer quoi que ce soit mais qu'il espérait que les suggestions qu'il avait faites seraient retenues.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.