Kofi Annan horrifié par l'attentat de Karachi

7 mai 2004

L'attaque perpétrée contre une mosquée de la ville de Karachi au Pakistan, qui aurait provoqué la mort d'une douzaine de fidèles et blessé une centaine d'autres, a suscité la réaction horrifiée du Secrétaire général de l'ONU qui réitère sa condamnation contre tout acte de violence perpétré contre des civils.

Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes cet acte terroriste et appelle à des mesures pour traduire les responsables en justice, a indiqué aujourd'hui son porte-parole.

Le Secrétaire général, a-t-il indiqué, est « horrifié par les informations faisant état d'une nouvelle attaque contre un lieu de culte. »

Il réitère sa position selon laquelle aucune cause politique ou autre ne peut justifier des actes brutaux de violence perpétrés sans discernement contre des civils.

Selon les informations parues dans la presse, une bombe a explosé, aujourd'hui vendredi, jour de prière pour les musulmans, à Karachi dans le Sud du Pakistan, dans la mosquée chiite Haideri qui se trouve à proximité de l'une des plus célèbres écoles islamique de la ville, la Sindh Madrassa Islam School, où une centaine de personnes étaient rassemblées pour la prière de la mi-journée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.