Les obstacles rencontrés en Ethiopie et Erythrée font douter le Conseil de la viabilité de la mission de l'ONU

4 mai 2004

La détérioration de la coopération entre l'Ethiopie et l'Erythrée, le refus de l'Ethiopie d'autoriser une démarcation complète de la frontière, les restrictions aux mouvements de la Mission de l'ONU font exprimer des doutes par le Conseil de sécurité sur la viabilité à long terme de cette Mission.

Les membres du Conseil ont exprimé leur préoccupation à l'égard de la détérioration de la coopération entre l'Érythrée et la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE), a indiqué, au nom des membres du Conseil, son Président pendant le mois de mai, l'Ambassadeur du Pakistan, Munir Akram.

Les membres du Conseil ont souligné que la MINUEE avait été mise en place à l'invitation des deux parties et qu'elle se tenait prête à les aider à appliquer les Accords d'Alger.

Ils ont par ailleurs fait observer que le refus de l'Éthiopie d'autoriser une démarcation complète ainsi que les restrictions croissantes qu'elle continue d'imposer aux activités de la MINUEE remettent sérieusement en cause la viabilité à long terme de cette mission.

Les membres du Conseil ont invité l'Érythrée à faire droit à la demande du Conseil de sécurité exigeant une entière liberté de mouvement pour la MINUEE et ont réitéré la demande faite aux parties de coopérer pleinement et sans retard avec la Commission du tracé de la frontière et de créer les conditions requises pour que l'opération de démarcation se déroule rapidement.

Ils ont réaffirmé leur appui aux efforts déployés par l'Envoyé spécial en vue d'amener les deux parties à coopérer pour sortir de l'impasse où se trouve actuellement le processus de paix.

Cette déclaration du Conseil de sécurité survient après qu'il ait entendu, le 4 mai dernier, au cours de consultations officieuses, un exposé du Département des opérations de maintien de la paix sur la situation en Éthiopie et en Érythrée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.