Le Président du Tribunal pour l'ex-Yougoslavie se plaint du manque de coopération de la Serbie-et-Monténégro

4 mai 2004

Dans une lettre adressée aujourd'hui au Président du Conseil de sécurité de l'ONU, le Président du Tribunal pour l'ex-Yougoslavie décrit la coopération de la Serbie-et-Monténégro comme quasiment inexistante et encore en déclin depuis les dernières élections.

Dans une lettre adressée aujourd'hui au Président du Conseil de sécurité de l'ONU, le Président du Tribunal pour l'ex-Yougoslavie décrit la coopération de la Serbie-et-Monténégro comme quasiment inexistante et encore en déclin depuis les dernières élections.

Le Président du Tribunal créé par l'ONU pour juger des crimes de guerre commis en ex-Yougoslavie, s'appuie pour cela sur le rapport établi par le Procureur du Tribunal qui se plaint de ce que ce manque de coopération ait encore décliné depuis les dernières élections, indique un communiqué (en anglais) du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) publié aujourd'hui.

Le Procureur signale notamment le manque de coopération de la Serbie-et-Monténégro lorsqu'il a cherché à recueillir des témoignages ou à étayer des preuves. Il indique que les autorités du pays n'ont pas autorisé les témoins soit à effectuer des déclarations adressées à ses services soit à venir témoigner devant le tribunal.

« Je considère que le rapport du Procureur fait état de défaillances extrêmement sérieuses de la part de la Serbie-Monténégro », indique le Président Theodor Meron dans sa lettre. Il ajoute partager l'inquiétude du Procureur quant aux incidences de ces défaillances sur la stratégie d'achèvement des travaux du Tribunal.

« Elles pourraient sérieusement affecter la capacité du Tribunal à répondre aux attentes », poursuit le Président Meron qui souhaite que le rapport du Procureur soit porté à l'attention des membres du Conseil de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.