Le prix Nansen 2004 pour les réfugiés décerné aujourd'hui au Centre mémorial pour les droits de l'homme de la Russie

30 avril 2004

La distinction Nansen pour les réfugiés a été décernée au Centre mémorial pour les droits de l'homme de la Russie, une organisation non gouvernementale (ONG), qui est venue en aide à des dizaines de milliers de réfugiés et de personnes déplacées à travers la Fédération de Russie. La lauréate 2003, Annalena Tonelli, qui a consacré plus de 30 années de sa vie à secourir et soigner les plus déshérités des Somaliens, a été assassinée dans son dispensaire en Somalie en octobre 2003.

En annonçant le nom du lauréat, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Ruud Lubbers, a déclaré que, parmi la relativement récente communauté des ONG de la Fédération de Russie, le Centre mémorial pour les droits de l'homme, basé à Moscou, s'est distingué par son travail sans relâche en faveur des déplacés et des démunis, indique un communiqué du HCR. Le Comité de la distinction Nansen, précise-t-il, a particulièrement apprécié le vaste éventail de services offerts par le Centre aux victimes des migrations forcées, aux déplacés internes, ainsi qu'aux réfugiés venant des contrées lointaines comme l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie.

Le Centre mémorial pour les droits de l'homme a vu le jour durant la perestroïka de l'ex-Union soviétique, ayant été formellement établi en 1987 comme un département de la « Société du mémorial », une des premières ONG du pays. Le Centre est devenu une organisation indépendante en 1993, ayant comme mission de superviser et de rendre compte de la situation des droits de l'homme en Russie, ainsi que dans le reste de l'ex-URSS.

La portée de ses activités a rapidement évolué en raison de l'afflux de millions de victimes des migrations forcées en provenance de la Communauté des Etats indépendants et des pays baltes, ainsi qu'avec le déplacement de populations provoqué par le conflit en Tchétchénie. Le Centre a aussi progressivement acquis de l'expérience dans la prestation de l'aide aux milliers de réfugiés originaires des pays lointains.

« Aujourd'hui, le réseau du Centre mémorial pour les droits de l'homme, qui dispose d'un personnel d'environ 150 personnes, est actif dans 45 régions à travers toute la Fédération de Russie » a précisé le Haut Commissaire Ruud Lubbers. « Son travail a souvent été accompli dans un contexte difficile, notamment dans le Nord du Caucase, et a gagné le respect de l'ensemble de la communauté internationale. »

Le Centre du Mémorial a joué un rôle clé dans plusieurs décisions marquantes de la cour de justice russe, allant de l'octroi de la citoyenneté et du permis de résidence à la compensation en faveur des déplacés internes. En 2002, l'organisation a soumis une demande d'amendement de la nouvelle loi d'octroi de la nationalité russe et a obtenu gain de cause l'année suivante.

Le Prix Nansen, du nom de Fridtjof Nansen, explorateur polaire norvégien et premier Haut Commissaire pour les réfugiés, créé en 1954, est remis chaque année à des personnes ou à des organisations en reconnaissance de leurs services exceptionnels à la cause des réfugiés. Il comporte une allocation de 100 000 dollars destinées à financer un projet en faveur des réfugiés proposé par le lauréat et sera officiellement remise le 20 juin lors de la Journée mondiale du réfugié à Barcelone dans le cadre du Forum universel des cultures, Barcelone 2004.

La lauréate du prix en 2002,Annalena Tonelli, une humanitaire italienne qui avait consacré plus de 30 années de sa vie à secourir et soigner des Somaliens parmi les plus démunis, a été assassinée dans son dispensaire de Borama, au nord-ouest de la Somalie en octobre 2003.

Depuis lors, son dispensaire a pu continuer à fonctionner grâce aux efforts du personnel local et au financement de sa famille et de ses amis de Forli, en Italie, sa ville natale, avec l'aide technique des agences de l'ONU pour la Somalie mais aussi grâce aux fonds associés au prix a souligné Simone Wolken, déléguée du HCR en Somalie, qui avait attribué la distinction à Annalena Tonelli l'an passé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.