Sahara occidental : le Conseil de sécurité opte pour la prorogation du mandat de la Mission de l'ONU

29 avril 2004

Réaffirmant son soutien « énergique » aux efforts du Secrétaire général et de son Envoyé personnel en faveur d'un règlement politique mutuellement acceptable du différend sur la question du Sahara occidental, le Conseil de sécurité a décidé ce matin de proroger de six mois le mandat de la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

Par sa résolution 1541 (2004) adoptée ce matin, le Conseil réaffirme son soutien au Plan de paix pour l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, qui constitue une solution politique optimale reposant sur un accord entre les deux parties, demande à toutes les parties et aux États de la région de coopérer pleinement avec le Secrétaire général et son Envoyé personnel et décide de proroger le mandat de la MINURSO jusqu'au 31 octobre 2004.

Le Conseil était saisi, dans le cadre de son examen de cette question, du rapport du Secrétaire général de l'ONU, rendu public le 27 avril dernier, dans lequel celui-ci l'informait de la réponse du Maroc, disposé à accepter l'une des options prévues par le Plan de paix, à savoir l'autonomie, mais rejetant l'éventualité de l'indépendance.

« Cela ne laisse en fait au Conseil de sécurité que deux options », fait observer Kofi Annan dans son rapport. « La première serait de mettre fin aux activités de la MINURSO et de renvoyer la question du Sahara occidental à l'Assemblée générale » ce qui « reviendrait à admettre qu'après avoir tenté pendant plus de 13 ans de résoudre le problème du Sahara occidental et avoir dépensé plus de 600 millions de dollars, l'ONU ne pourrait le résoudre sans exiger que l'une ou l'autre des parties, ou les deux, fassent des concessions qu'elles se refusaient à faire volontairement. »

« La deuxième option, indique le Secrétaire général, consisterait à tenter une nouvelle fois d'amener les parties à oeuvrer en vue de l'acceptation et de l'application du Plan de paix. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.