La dégradation de la situation en Iraq rend les secours de plus en plus difficiles

28 avril 2004

Malgré les difficultés croissantes entraînées par la recrudescence des combats dans le Centre et le Sud de l'Iraq, l'agence de l'ONU pour les réfugiés continuent de fournir des secours d'urgences à la population qui a fui Fallujah, estimée à 50 000 personnes.

« L'effroyable situation actuelle et la perspective de kidnappings qui peuvent se produire à tout moment, ont amené de nombreuses ONG (organisations non gouvernementales) à quitter le Sud et le Centre de l'Iraq », indique Abdi Aziz Osman, qui supervise les opérations du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) depuis Amman.

L'agence a cependant distribué, au cours des récentes semaines, en coopération avec des ONG telles que Première Urgence, Islamic Relief (Secours islamique) et Intersos, plus de 6 500 couvertures, plus 1 100 fourneaux, 3 000 matelas, 1 000 bâches en plastique, 1000 kits d'hygiène féminine et 375 jerrycans. Des kits médicaux contenant des fournitures de base pour plus de 50 000 personnes ont été distribués aux alentours de Baghdad et de Nadjaf ainsi que des produits médicaux supplémentaires.

Cependant, indique Abdi Aziz Osman, « il est clair que les évolutions récentes affectent l'efficacité du HCR en Iraq où dans le même temps, les besoins deviennent chaque jour plus importants. »

Bien que l'agence ne dispose pas de chiffres exacts concernant le niveau des déplacements récents, il est estimé que plus de 50 000 personnes ont fui Fallujah.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.