Trois jours de négociations sur la situation des petits Etats insulaires démarrent aujourd'hui à New York

Trois jours de négociations sur la situation des petits Etats insulaires démarrent aujourd'hui à New York

Au cours de la réunion de trois jours qui démarre aujourd'hui au Siège new-yorkais de l'ONU, les petits Etats insulaires entendent faire savoir que le cliché d'« îles paradisiaques » qui leur est attaché, masque des problèmes et des vulnérabilités dont plusieurs sont liés aux changements environnementaux : élévation du niveau de la mer, ouragans plus fréquents et plus violents et grande fragilité des écosystèmes.

Les participants à ces trois jours de négociations qui prépareront la Réunion internationale de l'ONU chargée d'examiner les progrès dans l'application du Programme d'action de la Barbade, qui aura lieu à Maurice du 30 août au 3 septembre prochains, vont s'efforcer de trouver les moyens de mobiliser des partenariats et des mesures novatrices pour les aider à relever les défis vitaux auxquels ils font face.

Le Programme d'action pour le développement durable des petits États insulaires en développement, dit de la Barbade, a été adopté par la Conférence mondiale sur le développement durable des petits États insulaires en 1994 et est chargé d'examiner les progrès réalisés dans les domaines suivants: changements climatiques, tourisme, catastrophes naturelles, déchets, eau douce, terres, énergie, biodiversité et transports.

La Réunion internationale de Maurice devrait aussi aborder d'autres questions qui touchent désormais les îles, comme le commerce, le VIH/sida, les technologies de l'information, les nouvelles préoccupations sécuritaires et le potentiel économique des cultures insulaires.

Ces trois journées de négociations préparatoires font partie intégrante de la Douzième session de la Commission de l'ONU sur le développement durable (CDD), qui commence également aujourd'hui à l'ONU, se poursuivra jusqu'au 30 avril et est dirigée par le Président de la CDD, le Ministre norvégien de l'Environnement, Borge Brende.

La soixantaine de ministres attendus au segment de haut niveau de la session de la CDD, consacreront une partie de leurs travaux, le 30 avril, aux petits États insulaires et à la Réunion internationale de Maurice.