Le chef des secours humanitaires conduira la mission de l'ONU au Darfour

13 avril 2004

Après que le Gouvernement du Soudan ait demandé qu'une mission de l'ONU soit envoyée dans le Darfour, cette région de l'Ouest du Soudan en proie à des troubles tels que le chef des secours humanitaires de l'ONU, Jan Egeland, ait parlé de nettoyage ethnique des populations noires par des milices arabes, le Secrétaire général lui a demandé de conduire une mission de haut niveau dans la région.

La mission, avec à sa tête le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, Jan Egeland, se rendra en début de semaine prochaine dans les trois régions du Darfour pour y évaluer la situation humanitaire, a indiqué aujourd'hui une porte-parole de l'ONU à New York.

Elle s'attachera notamment à étudier les questions de protection de la population, à identifier d'éventuelles lacunes dans la fourniture de l'aide humanitaire et tentera de trouver des moyens d'augmenter le niveau de l'aide et de son financement.

Des représentants de plusieurs agences humanitaires ainsi que le Gouvernement du Soudan prendront part à la mission.

Il s'agira de la seconde mission de l'ONU à se rendre dans la région, une mission des Droits de l'homme se trouve actuellement dans les zones frontalières du Soudan où elle recueille des informations auprès des réfugiés qui y ont afflué par milliers au cours des derniers mois.

Le Haut Commissariat aux droits de l'homme s'efforce toujours d'obtenir l'autorisation de se rendre dans le Darfour, a précisé la porte-parole.

Le 2 avril dernier, alors que le Conseil de sécurité appelait à un cessez-le-feu, Jan Egeland décrivait une action concertée de nettoyage ethnique, véritable politique de la terre brûlée qui se déroulerait actuellement dans la province du Darfour au Soudan.

« Cette campagne organisée de déplacements forcés de la population qui affecte des zones entières » générée par des « atrocités menées sur une grande échelle » serait perpétrée par les milices Djandjawids à l'encontre des populations noires africaines de la région, en particulier les Four, les Zaghawas et les Massalit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.