Désarmement : une nouvelle proposition américaine ne dégage pas de consensus

Désarmement : une nouvelle proposition américaine ne dégage pas de consensus

A la Commission du désarmement qui n'a pas réussi jusqu'à ce jour à se mettre d'accord sur l'adoption d'un ordre du jour, le représentant des Etats-Unis a présenté, hier après-midi, une proposition qui, bien qu'attendue avec beaucoup d'intérêt, n'a pas suscité de consensus.

A la Commission du désarmement, qui n'a pas réussi jusqu'à ce jour à se mettre d'accord sur l'adoption d'un ordre du jour, le représentant des Etats-Unis a présenté, hier après-midi, une proposition qui, bien qu'attendue avec beaucoup d'intérêt, n'a pas suscité de consensus.

Venant s'ajouter à celles de l'Union européenne, du Mouvement des non-alignés (NAM) et du Japon, la proposition américaine, présentée hier après-midi à la Commission, ferait figurer à l'ordre du jour trois questions de fond, portant respectivement sur les stratégies pour contrer les activités illicites sapant les objectifs de désarmement et de non-prolifération nucléaires, sur la conformité des mesures de désarmement classique ainsi que les mesures permettant de l'améliorer et sur la façon d'accroître l'efficacité des mécanismes multilatéraux pour le désarmement.

Les premières observations des autres délégations ont révélé la persistance de points de vue divergents et soulevé la question de l'interprétation du projet de résolution que prépare le Conseil de sécurité sur la non-prolifération des armes de destruction massive. La décision sur l'ordre du jour qui permettrait à la Commission d'engager ses travaux a donc été une nouvelle fois reportée.