Berlin : la démilitarisation des milices indispensables à la tenue des élections, indique Kofi Annan et son Envoyé en Afghanistan

31 mars 2004

Le Secrétaire général de l'ONU et son Représentant spécial pour l'Afghanistan, dans leurs allocutions lors de la Conférence de Berlin ont insisté sur les progrès accomplis par le pays mais aussi sur l'ampleur de la tâche à accomplir avant les élections qui passe notamment par le désarmement des milices afghanes.

Le Secrétaire général, dans un message lu par son Conseiller spécial et ancien chef de l'ONU en Afghanistan Lakhdar Brahimi, a mis en avant les « progrès remarquables » accomplis par le pays en deux ans et demi, soulignant que, « au cours des deux Loya Jirga (Grand conseil traditionnel) » et en ce moment même, pendant la préparation des élections, « le peuple d'Afghanistan a démontré, dans la grande tradition du pays, sa volonté de travailler et de progresser ensemble. »

« Ils ont fait preuve d'une remarquable patience alors que le nouvel Etat qu'ils voulaient tellement voir naître et fonctionner, devenait au jour le jour mieux équipé pour contrôler l'insécurité et développer la reconstruction », a déclaré Kofi Annan.

Faisant valoir que « le processus de Bonn était actuellement confronté à l'un de ses grands défis, la tenue d'élections libres et équitables », le chef de l'ONU a déclaré qu'un certain nombre d'objectifs qui n'avaient pu être atteints en deux ans devaient maintenant l'être en très peu de temps et a cité l'amélioration de la sécurité, de la liberté des partis, des candidats ainsi que de la démobilisation et de la réintégration.

« En préalable aux élections, il est essentiel de débarrasser l'arène politique des factions militaires et de permettre à l'activité politique de se dérouler conformément à la nouvelle constitution », a indiqué Kofi Annan.

« La conférence de Berlin fournit une occasion sans équivalent à la fois pour le Gouvernement afghan et la communauté internationale de trouver un accord sur les critères nécessaires à la tenue des prochaines élections et pour tous ceux réunis ici d'envoyer un message sans équivoque au peuple afghan : 'Nous avons fait ensemble un long chemin et nous continuerons ensemble' jusqu'à ce que la paix et la sécurité soient rétablies en Afghanistan », a-t-il poursuivi.

Quant au Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan, Jean Arnault, il a souligné le calendrier « extraordinairement compressé » que s'étaient imposés les signataires de l'Accord de Bonn. Revenant sur les résultats des deux Loya Jirga, il a reconnu qu' « inévitablement la présence des milices et de leurs dirigeants avaient eu un impact » sur les deux processus mais qu'il ne « faisait aucun doute par ailleurs que les deux assemblées avaient atteint un niveau de représentation sans précédent de la nation afghane. »

« Le résultat est que, les Afghans s'inscrivent par milliers sur les listes électorales » alors que le slogan « pas d'élections sans désarmement » gagne du terrain, a indiqué M. Arnault.

Le Représentant spécial a indiqué que l'ONU se félicitait de tout c?ur des mesures que le Gouvernement afghan s'engage à prendre, dans le cadre de son Plan de travail soumis à la Conférence de Berlin, au nombre desquelles figurent l'assurance que les citoyens, les candidats et les partis politiques jouiront du plein exercice de leurs droits politiques, que des instructions d'impartialité politique seront données aux fonctionnaires et aux personnel militaire et que la presse travaillera en toute liberté.

M. Arnault a également apporté son appui à l'engagement pris par le Plan de travail concernant la démobilisation et la réintégration d'un grand nombre de milices, « un projet attendu depuis longtemps » qui va de pair avec l'exigence imposée par la loi aux formations politiques de se séparer de leurs unités militaires, condition préalable à leur participation au processus électoral, a-t-il déclaré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.