Le Secrétaire général préoccupé par les attaques lancées hier à Kinshasa

29 mars 2004

Exprimant sa préoccupation à l'égard des attaques qui ont été lancées hier à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général de l'ONU appelle à maintenir le cap de la réconciliation nationale.

Le Secrétaire général condamne fermement toute tentative d'interrompre le processus de transition et appelle toutes les parties à maintenir le cap de la réconciliation nationale, indique une déclaration communiquée aujourd'hui par son porte-parole.

Ce processus doit conduire à des élections justes et libres et lancer la mise en oeuvre de l'Accord global et inclusif, précise la déclaration. Kofi Annan y réaffirme également la détermination de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) à remplir son mandat.

Les informations en provenance de la MONUC indiquent que des attaques ont été lancées très tôt dans la matinée de dimanche contre les camps de Tshatshi, la base logistique et le camp de Kokolo, le secteur naval sur le fleuve et le camp de la Force aérienne de Ndolo, ainsi que quelques quartiers de Kinshasa. Elles précisent par ailleurs que les patrouilles ghanéennes et tunisiennes de la Force Neutre ont été renforcées dans la ville.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.