Commission des droits de l'homme : après la dénonciation de violations en Palestine, celle de la répression à Cuba

25 mars 2004

Une quarantaine de délégations a pris part au débat de la Commission des droits de l'homme sur la situation dans les territoires arabes occupés avant que le débat ne s'engage sur un autre sujet, la situation des droits de l'homme à Cuba marquée selon l'Envoyée de l'ONU dans ce pays par une vague de répression au printemps 2003 sans précédent depuis 1965.

Les interventions qui ont conclu le débat sur la situation dans les territoires arabes occupés y compris la Palestine, un des points saillants de l'ordre du jour de la soixantième session de la Commission des droits de l'homme qui se déroule actuellement à l'ONU à Genève, ont pour la plupart condamné la construction par Israël d'un « mur de séparation » considéré par certains comme une tentative d'annexion de fait et qualifié alternativement de «barrière de sécurité» et par d'autres de «mur de l'apartheid».

Pour le représentant israélien, le seul objectif poursuivi par son pays en érigeant cette clôture est la lutte contre le terrorisme et la prévention des attaques suicides. Des clôtures, a-t-il déclaré, ont été érigées à titre temporaire, par le passé, et n'ont jamais empêché la tenue de négociations, indique le compte-rendu de l'ONU à Genève.

Quant à la Représentante personnelle du Haut-Commissaire aux droits de l'homme pour Cuba, Christine Chanet, qui présentait son rapport sur la situation des droits de l'homme dans ce pays, elle a indiqué qu'il s'y est produit une vague de répression au printemps 2003 sans précédent depuis 1965.

Le représentant cubain, Jorge Iván Mora Godoy, a réagi à cette présentation, en déclarant que l'exercice anticubain à la Commission faisait partie des pratiques politisées injustes, de la partialité, de la sélectivité et du traitement discriminatoire dont sont victimes les pays du Sud.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.