Le Conseil invite à envisager la prolongation de la Mission africaine au Burundi

22 mars 2004

Le Conseil de sécurité invite l'Union africaine à envisager la prorogation du mandat de la Mission africaine au Burundi (MIAB) qui s'achève le 2 avril prochain mais ne se prononce pas sur la création de la MINUB, la Mission de maintien de la paix de l'ONU suggérée par le Secrétaire général dans son dernier rapport.

Le Conseil de sécurité invite l'Union africaine à envisager la prorogation du mandat de la Mission africaine au Burundi (MIAB) qui s'achève le 2 avril prochain mais ne se prononce pas sur la création de la MINUB, la Mission de maintien de la paix de l'ONU suggérée par le Secrétaire général dans son dernier rapport

Après avoir entendu un exposé de M. Sadry, chef de la mission de reconnaissance envoyée récemment par le Secrétaire général au Burundi, sur les récentes évolutions de la situation dans ce pays, les membres du Conseil de sécurité ont à nouveau exprimé leur préoccupation devant la poursuite des affrontements, et appelé instamment toutes les parties à la retenue, indique la déclaration faite aujourd'hui, à l'issue de consultations à huis clos, par le Président du Conseil de sécurité, Jean-Marc de La Sablière.

Ils ont exhorté les Forces nationales de libération de M. Rwasa (Palipehutu-FNL) et le gouvernement à mener à bien les discussions en vue de favoriser, aussitôt que possible, une cessation complète des hostilités et la participation du Palipehutu-FNL aux institutions de la transition, a indique M. de La Sablière.

Ils ont par ailleurs encouragé les autorités de transition à adopter sans retard les textes législatifs et réglementaires nécessaires à l'organisation des opérations électorales dans les délais prévus par l'accord d'Arusha.

Enfin, a ajouté l'ambassadeur, les membres du Conseil ont pris note des recommandations contenues dans le dernier rapport du Secrétaire général en faveur d'une opération de maintien de la paix des Nations unies au Burundi.

« Sans préjudice de la suite que le Conseil voudra donner à ces recommandations, ils ont invité l'Union africaine à envisager la prorogation du mandat de la MIAB, qui expire le 2 avril 2004 », a-t-il précisé ajoutant qu'ils avaient appelé la communauté internationale à apporter à la MIAB le soutien financier, matériel et logistique dont elle pourrait avoir besoin.

Dans son dernier rapport, le Secrétaire général mettait en avant le fait que, dans le long terme, la stabilité de la région des Grands Lacs passait par une paix durable au Burundi, pour proposer la création d'une Mission de maintien de la paix de l'ONU au Burundi, MINUB d'un effectif minimal de quelque 5 650 hommes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.