Le chef de la Mission de l'ONU en R.D. du Congo rencontre à Brazzaville le Président de l'autre Congo

19 mars 2004

Le Représentant spécial de l'ONU pour la République Démocratique du Congo a rencontré hier à Brazzaville le Président de la République du Congo, avec lequel il a discuté des dossiers intéressant la sous région et notamment de la prochaine Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs, prévue pour cette année.

Le Représentant spécial de l'ONU et chef de la MONUC, la Mission de l'ONU en RDC, William Lacy Swing, a également informé le Président Sassou Nguesso de l'évolution de la Transition en République Démocratique du Congo ainsi que du renforcement des effectifs de la MONUC, indique un communiqué de la MONUC en date d'hier.

Dans le contexte du processus de transition politique et de l'intégration de l'armée nationale, M. Swing a mentionné la mise en place du programme national de Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) qui sera présenté prochainement par le gouvernement de la RDC à la Banque Mondiale.

Il a fait le point sur les opérations de désarmement et de rapatriement des groupes armés étrangers (DDRRR), précisant que près de 10.000 ex-combattants - rwandais, ougandais et burundais - et leurs dépendants avaient été rapatriés volontairement par la MONUC dans leur pays d'origine.

La MONUC informe par ailleurs que la Société Civile du Maniema (SOCIMA), assistée par un appui financier de l'ONG hollandaise NOVIB, a démarré un projet de réintégration sociale d'anciens Maï Maï ayant opté pour le retour à la vie civile.

Au cours de la cérémonie de lancement pendant laquelle des outils ont été distribués, le secrétaire général de la SOCIMA, Usseni Makonga, a expliqué que le projet a pour objectif de former environ 300 ex-combattants, en commençant par ceux qui résident dans la ville de Kindu. Ils ont été identifiés à partir de listes établies par la MONUC et par l'ONG Haki Zabinadamu (« Droits de l'homme » en swahili).

Pour Monsieur Makonga, « il s'agit d'une contribution des Congolais du Maniema aux efforts pour la réinsertion des ex-combattants dans la société civile nationale, un premier geste qui sera suivi d'autres car il y a, selon les estimations actuelles, 1.600 ex-combattants démobilisés dans la ville de Kindu ». Il s'agit de « faire en sorte que ceux qui avaient abandonné leur métier civil d'origine pour s'engager dans un groupe armé puissent redevenir des civils actifs pouvant faire face aux exigences nouvelles au lieu de devenir une charge pour la société ».

Les bénéficiaires sont donc classés selon leur profession avant la guerre et la priorité a été accordée à des métiers rapidement opérationnels. 27 seront formés ou reconvertis à la pêche, 11 à la menuiserie, 8 à la couture, 15 au petit commerce et 239 à l'agriculture. Chacun des 27 futurs pêcheurs recevra une pirogue, 6 filets de pêche, 5 boites d'hameçons et 5 bobines de fils de pêche.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.