Campagne anti-polio : l'Envoyé de l'ONU plutôt confiant quant à la reprise des vaccinations dans tout le Nigeria

17 mars 2004

De retour d'une visite de huit jours au Nigeria, l'Envoyé spécial de l'ONU pour l'éradication de la polio, qui a notamment rencontré les dirigeants de l'Etat du Kano qui refusaient que l'on pratique des vaccinations sur leur territoire, s'est dit optimiste quant à la reprise des campagnes de vaccination dans l'ensemble du pays.

Pendant son séjour, Ibrahim Gambari a non seulement rencontré le Président Obasanjo, le Ministre fédéral de la santé, le professeur Lambo et d'autres dirigeants de premier plan mais également l'émir et le Gouverneur de Kano, l'Etat du Kano nigérian qui interdit, depuis août 2003, la vaccination contre la poliomyélite sur son territoire, déclenchant une résurgence de la maladie au Nigeria et dans les pays voisins. Le 26 février, un cas de poliomyélite signalé pour la première fois en quatre ans en Côte d'Ivoire avait fait l'objet d'une enquête pour vérifier si le virus pouvait avoir été importé du Nigeria.

« En cas de confirmation, ce serait le huitième cas de contamination par la poliomyélite nigériane », avait alors déclaré Carol Bellamy, la directrice exécutive de l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance de l'ONU.

Selon M. Gambari, « les conversations ont été franches, productives et orientées vers l'avenir ». Répondant aux questions de journalistes à New York aujourd'hui, il a indiqué qu'un comité nigérian avait établi un rapport sur l'innocuité de la vaccination contre la polio par voix orale. « Ce rapport est encore confidentiel mais sa tonalité est tout à fait positive », a-t-il précisé.

Le Président à qui le rapport a été remis, initie par ailleurs des rencontres avec les principaux dirigeants du pays « pour les sensibiliser à son contenu, à l'innocuité du vaccin et pour jeter les bases d'une reprise de la vaccination dans le pays ».

La campagne de vaccination massive et synchronisée lancée par l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'ONU avec pour objectif de vacciner 63 millions d'enfants dans dix pays dont le Nigeria a démarré simultanément depuis le 20 février dernier, dans dix pays ouest-africains avec le soutien des dirigeants politiques et des chefs religieux et traditionnels.

Les prochaines Journées nationales d'immunisation au Nigeria étaient fixées dans ce cadre à la période allant du 22 au 25 mars prochains. Si elles ont bien lieu, comme l'espère Ibrahim Gambari à ces dates-là, le Président du Nigeria a promis d'être personnellement présent pour s'assurer que tous les enfants étaient bel et bien vaccinés, a indiqué l'Envoyé spécial.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.