Coups de feu sur un adolescent serbe au Kosovo : l'Envoyé de l'ONU condamne ces actes "abjects"

16 mars 2004

Le Représentant spécial de l'ONU au Kosovo a condamné aujourd'hui les coups de feu tirés d'une voiture sur un adolescent serbe, le blessant grièvement.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Harri Holkeri, a toutefois mis en garde contre les présomptions hâtives amenant à conclure qu'il s'agit d'une tentative de meurtre à motivation ethnique.

Il n'en a pas moins souligné que « de tels actes ne servaient les intérêts d'aucune communauté et ne peuvent qu'être condamnés. »

« Ils ne font qu'entacher l'image du Kosovo ce qui devrait être un sujet de préoccupation pour toute la population du Kosovo », a-t-il déclaré.

M. Holkeri a insisté sur la nécessité de renforcer la coopération entre la police et l'ensemble des communautés de telle sorte que les auteurs de tels crimes soient traduits en justice.

« Même si je comprends la frustration et la colère des gens, je désapprouve les manifestations de violence, qu'il s'agisse des blocages de route ou de l'incendie d'un véhicule qui ont suivi ces tirs abjects », a également déclaré le Représentant spécial.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.