La Libye signe le Protocole donnant à l'AIEA une capacité renforcée d'inspection de ses activités nucléaires

10 mars 2004

La Libye a signé aujourd'hui au siège de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique le Protocole additionnel au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) accordant ainsi à l'agence une capacité d'inspection renforcée.

La Libye qui avait annoncé son intention de signer le document renforçant la capacité d'inspection de ses activités nucléaires par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a tenu ses engagements.

L'AIEA annonce (en anglais) en effet que son directeur général, Mohammed El Baradei, et le Secrétaire adjoint au Comité général du peuple de Libye, Matooq Mohamed Matooq, ont procédé aujourd'hui à la signature du Protocole au siège de l'agence à Vienne.

Le 19 décembre, la Libye avait fait part de sa décision d'éliminer « les matières, équipements et programmes pouvant amener à produire des armes internationalement interdites. »

Dans son rapport au Conseil des Gouverneurs de l'AIEA, présenté officiellement lundi dernier, M. El Baradei indiquait qu'après avoir failli « pendant de nombreuses années à ses obligations de déclarer à l'agence ses matières et activités nucléaires », Tripoli avait « répondu rapidement aux demandes d'information de l'agence et l'avait aidée à appréhender l'envergure de son programme nucléaire », faisant preuve d'une « coopération active et d'une transparence bienvenue. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.