Une mission d'évaluation de l'ONU s'est rendue dans le Sud de l'Iraq

9 mars 2004
Le retour d'Arabie Saoudite de réfugiés Iraquiens

Une mission d'évaluation conjointe de l'ONU, conduite par le chef de mission du HCR, s'est rendue à Bassora, dans le Sud de l'Iraq dimanche, à la demande du Représentant spécial par intérim Ross Moutain.

C'était la seconde fois que l'ONU envoyait une mission internationale en Iraq après que la plupart du personnel international ait été retiré du pays à la suite de l'attaque à la bombe meurtrière du mois d'août dernier, a indiqué aujourd'hui à Genève, le porte-parole du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), Ron Redmond.

L'équipe, qui était constituée de membres du personnel de trois agences autres que le HCR, a passé la journée à Bassora en traversant la frontière depuis le Koweit. Le but de la mission était d'évaluer la situation sur le terrain et de rencontrer des collègues et des agences partenaires, a-t-il précisé.

Bassora leur a semblé plus active, notamment en raison du retour de nombreux Iraquiens dans le Sud du pays.

Selon le ministère du commerce iraquien, plus de 122 000 réfugiés sont retournés dans les neuf Gouvernorats du Sud depuis l'année dernière, des chiffres que le HCR n'est pas en mesure de vérifier même si les autorités iraniennes ont fait état du rapatriement spontané de plus de 70 000 Iraquiens, a indiqué Ron Redmond.

Le HCR a pour sa part aidé au retour de plus de 9 000 réfugiés.

Les entretiens de la mission de l'ONU ont mis en évidence les craintes que faisait naître ce flot de retours qui, s'il n'est pas régulé, pourrait, selon les interlocuteurs de l'équipe, entraîner des tensions économiques et une instabilité sociale.

Une large majorité des réfugiés n'ayant jamais vécu auparavant en Iraq et l'absence d'investissements au cours des dernières années font que les besoins en matière d'hébergement sont pressants.

« Nous sommes en train d'examiner la façon dont nous allons pouvoir, avec nos partenaires, fournir un logement à ceux qui en ont le plus besoin », a indiqué Ron Redmond, qui a précisé que le HCR prévoyait la construction de 1 000 logements dans le Sud et la réhabilitation de 1 500 autres, tous destinés aux populations les plus démunies.

Ce même dimanche, le 18e convoi transportant des Iraquiens ayant opté pour le rapatriement volontaire, arrivait du camp de Rafha en Arabie saoudite. Ce camp qui comptait plus de 33 000 réfugiés immédiatement après la guerre du Golfe de 1991, en abrite moins de 500 aujourd'hui.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.