Conférence du désarmement : les Etats-Unis présentent leur nouvelle politique concernant les mines terrestres

Conférence du désarmement : les Etats-Unis présentent leur nouvelle politique concernant les mines terrestres

Les États-Unis ont présenté aujourd'hui à la Conférence du désarmement de l'ONU à Genève leur nouvelle politique concernant les mines terrestres, annoncée le 27 février dernier par le Gouvernement américain.

A partir de 2010, les États-Unis n'utiliseront plus de mines terrestres persistantes* antipersonnel ou antivéhicules sur aucun champ de bataille pour quelque raison que ce soit et où que ce soit dans le monde, a affirmé la représentante des Etats-Unis, Mme Jackie Sanders, qui a ajouté que son pays n'utilisera plus aucune mine indétectable d'aucun type dans un délai d'un an.

Parallèlement, les États-Unis vont chercher à obtenir l'interdiction mondiale de la vente, du transfert ou de l'exportation de toutes les mines terrestres persistantes dans le cadre d'une initiative qui cherche à éviter la prolifération de technologies qui tuent et mutilent les civils, indique un communiqué émanant de l'ONU à Genève.

Mme Sanders a également annoncé que son pays participera aux efforts visant à rendre universelle la Convention sur les armes classiques et à la négociation d'un nouveau protocole sur les mines antivéhicules. Les États-Unis sont la première grande puissance à renoncer à toutes les mines terrestres indétectables et persistantes, a-t-elle fait valoir.

*Une mine persistante est une mine non pourvue d'un mécanisme d'autodestruction ou d'auto-neutralisation limitant sa durée de vie.