Afghanistan : le Représentant de l'ONU demande justice pour le meurtre d'employés d'une ONG

27 février 2004

Le Représentant spécial pour l'Afghanistan s'est dit choqué par l'assassinat gratuit et de sang-froid de cinq Afghans employés par une organisation non gouvernementale (ONG), abattus hier au nord de Kaboul.

« Cette agression et d'autres qui ont été fatales à des innocents totalement impliqués dans la reconstruction de cette nation et dans l'amélioration de la vie de leurs frères et soeurs qui ont si longtemps souffert, sont aussi des crimes perpétrés contre tous les Afghans, un peuple qui, au cours des deux dernières années, a collectivement et de tellement de façons, manifesté son rejet de la violence, de la guerre et de l'inhumanité », a déclaré aujourd'hui Jean Arnault, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et chef de la Mission en Afghanistan.

Condamnant vigoureusement ce nouvel acte « tragique et inacceptable », il a lancé un appel « aux autorités concernées pour qu'elles étendent l'ensemble de leurs efforts de façon à traduire ces meurtriers en justice, apportant ainsi la démonstration qu'il n'existe aucune tolérance pour des actions aussi viles. »

Hier déjà, le porte-parole de la Mission d'assistance de l'ONU en Afghanistan, la MANUA, avait qualifié d'inacceptable le meurtre des cinq employés de la Fondation pour le développement Sanayee.

Il avait indiqué qu'il s'agissait d'employés d'une ONG travaillant à la mise en oeuvre du Programme national de solidarité, « un des programmes-clé mené dans le pays pour donner aux communautés les moyens de mener les projets qu'elles jugent prioritaires dans leurs secteurs ».

La Fondation travaillait dans la région où cinq de ses membres ont été abattus, depuis six mois, à la mise en place d'un conseil traditionnel appelé shura destiné à jouer un rôle dans le processus électoral.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.