Somalie : le Conseil souhaite voir respecté l'accord récemment signé ainsi que l'embargo sur les armes

25 février 2004

Le Conseil de sécurité a vivement insisté auprès des signataires de la Déclaration d'harmonisation, signée le 29 janvier à Nairobi, pour qu'ils respectent cet accord, une étape importante selon lui dans le processus engagé en faveur de la paix et de la réconciliation en Somalie.

Le Conseil de sécurité a vivement insisté auprès des signataires pour qu'ils respectent la Déclaration d'harmonisation signée le 29 janvier à Nairobi, une étape importante selon lui dans le processus engagé en faveur de la paix et de la réconciliation en Somalie.

A l'issue des consultations à huis clos qu'il tenait aujourd'hui sur la situation en Somalie, le Conseil de sécurité a demandé aux parties somaliennes de mettre à profit les progrès accomplis et de conclure rapidement la Conférence de réconciliation nationale en Somalie par un règlement durable et complet du conflit en mettant en place un gouvernement provisoire viable.

Dans une déclaration faite au nom des membres du Conseil, par son Président pour le mois de février, l'ambassadeur de la Chine, Wang Guangya, le Conseil souligne qu'il faut d'urgence établir un cessez-le-feu général dans toute la Somalie et que c'est aux parties somaliennes qu'en incombe la responsabilité.

Il condamne ceux qui font obstacle au processus de paix, souligne que ceux qui s'obstinent à poursuivre la voie de l'affrontement et du conflit auront à répondre de leurs actes et indique qu'il continuera de suivre de près la situation..

Se déclarant à nouveau préoccupé par le fait que des livraisons d'armes et de munitions se poursuivent à destination de la Somalie, il note toutefois avec satisfaction que le Groupe de contrôle de l'embargo sur les armes prévu par la résolution 1519 du 16 décembre dernier a été créé et demande aux États et aux entités concernés de respecter scrupuleusement l'embargo sur les armes et de coopérer avec le Groupe de contrôle.

Le Conseil rappelle qu'il importe de mettre en place en Somalie, après le conflit, un programme complet de consolidation de la paix, qui mette particulièrement l'accent sur le désarmement, la démobilisation, le relèvement et la réinsertion et prie le Secrétaire général de proposer, dans son prochain rapport, des moyens d'élargir le rôle joué par l'Organisation des Nations Unies dans le processus de réconciliation en Somalie facilité par l'Autorité intergouvernementale pour le développement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.