Kofi Annan appelle à mettre fin au cycle de la violence dans le Nord de l'Ouganda

23 février 2004

Après que 190 civils aient été massacrés dans un camp de personnes déplacées dans le Nord de l'Ouganda, le Secrétaire général de l'ONU a lancé un appel à tous ceux qui sont en mesure d'agir afin de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre fin au terrible cycle de la violence dans la région.

« Le Secrétaire général condamne en des termes les plus fermes le massacre insensé de quelque 190 civils, dont un grand nombre de femmes et d'enfants, perpétré le 21 février dans un camp abritant des personnes déplacées près de Lira dans le Nord de l'Ouganda », indique une déclaration communiquée aujourd'hui par le Bureau de son porte-parole. Selon les informations recueillies, le massacre a été commis par l'Armée de résistance du Seigneur (principal mouvement rebelle du Sud-Soudan) et survient environ deux semaines après un autre massacre de civils dans un camp pour personnes déplacées situé dans la même région.

Les agences de l'ONU travaillant en Ouganda sont prêtes à porter assistance aux survivants dès qu'un passage sûr leur sera garanti vers cette zone, indique la déclaration qui ajoute que « le Secrétaire général (…) lance un appel à tous ceux qui, aux niveaux national et international, sont en mesure d'agir pour mettre fin au terrible cycle de violence dans le Nord de l'Ouganda et leur demande de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les civils innocents. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.