Afghanistan : le millionième inscrit sur les listes électorales est une femme

18 février 2004

Les listes électorales ont enregistré aujourd'hui leur millionième inscription quand une jeune étudiante de l'Université de Kaboul est allée procéder aux formalités lui donnant le droit de voter lors des prochaines élections prévues en juin, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'ONU à New York.

Lors de son dernier de point de presse, dimanche dernier, la Mission d'assistance de l'ONU en Afghanistan, la MANUA, annonçait 827 366 inscrits sur un total d'électeurs potentiels estimé à 10,5 millions.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afghanistan et chef de la MANUA, Jean Arnault, a indiqué à la presse que cette millionième inscription traduisait bien l'excitation qui marquait cette année électorale, a précisé le porte-parole.

« Nous croyons que cette dynamique va s'accentuer au fur et à mesure que les élections vont approcher », a déclaré Jean Arnault.

Ferishta Dost, une étudiante mariée fréquentant l'université de Kaboul, a expliqué à la presse qu'elle avait trouvé excitant de recevoir sa carte d'électeur et qu'elle encourageait les autres femmes à prendre part au processus d'inscription.

La MANUA a récemment mis en place des dispositifs favorisant l'inscription des femmes sur les listes électorales en ouvrant notamment des centres d'inscriptions qui leur sont réservées, en organisant des navettes de bus et en promouvant de façon générale l'inscription des femmes sur les listes électorales. Le 21 janvier notamment, une marche de femmes incitant leurs consoeurs à aller voter a eu lieu à Mazar.

Lors de l'ouverture du premier centre d'inscription réservé aux femmes à Kandahar, 200 femmes sont allées s'inscrire en une seule journée, avait alors indiqué la Mission. Elle avait également signalé un pic d'inscription à Kaboul après que le Président Karzai soit allé s'inscrire, le 18 janvier.

A la fois, le Secrétaire général de l'ONU et l'ancien Représentant spécial pour l'Afghanistan, Lakhdar Brahimi, ont exprimé la crainte que le nombre d'inscrits ne soit pas suffisant pour pouvoir maintenir en juin la date des prochaines élections.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.