Un rapport du Programme de l'ONU pour l'environnement réclame une action d'urgence au Libéria

13 février 2004

Quinze années de guerres ont gravement dégradé l'environnement du Libéria selon un rapport du Programme spécialisé de l'ONU pour l'environnement qui réclame une intervention d'urgence dans ce domaine.

Il est urgent de restaurer les installation électriques et notamment la principale usine hydroélectrique du Libéria car, en raison des importantes pénuries d'électricité, nombreux sont les Libériens qui se voient obligés d'abattre des arbres et de détruire des habitats précieux, tels que les mangroves, pour se procurer le bois et le charbon dont ils ont besoin, indique le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) dans le rapport (en anglais) qu'il vient de publier.

La déforestation, évidente tout particulièrement autour des camps de réfugiés, renforce les risques de glissements de terrain, d'érosion et d'inondation.

La création de routes et l'exploitation forestière illicite a eu pour conséquence l'augmentation de la chasse et de la consommation d'animaux sauvages ces dernières années.

Aujourd'hui, le braconnage représente peut-être la menace la plus importante qui pèse sur la grande variété d'espèces rares, voire uniques du Libéria.

Le rapport mentionne également l'accumulation pendant le conflit de déchets de toutes sortes, qu'ils s'agissent des épaves de navires, sources de pollution marine et de danger pour la circulation en mer, ou l'entassement de monceaux d'ordures dans les villes obligeant les populations à brûler leurs déchets ce qui crée une pollution de l'air et une autre nuisance pour la santé publique.

La communauté internationale doit de toute urgence venir en aide aux autorités libériennes qui tentent de rétablir les structures administratives, nationales et municipales, responsables de la surveillance, de la protection et de l'application des lois en matière d'environnement.

L'aide internationale est également nécessaire dans des domaines tels que le financement et la formation, éléments essentiels au bon fonctionnement de la nouvelle agence libérienne chargée de la protection de l'environnement, l'Environment Protection Agency.

Ce ne sont là que quelques-unes des 60 recommandations formulées par la première évaluation environnementale jamais réalisée au Libéria. Le rapport intitulé « Etude théorique de l'environnement du Libéria » a été préparé par la Section du Programme des Nations Unies pour l'environnement chargée de l'évaluation de la situation à l'issue de conflits.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.