La Conférence internationale sur le riz de la FAO vise à rénover la production rizicole

12 février 2004
Le riz est l'aliment de base pour plus de la moitié de la polpulation mondiale

La Conférence internationale sur le riz qui s'est ouverte aujourd'hui au siège de la FAO, l'agence de l'alimentation et de l'agriculture de l'ONU, qui se déroule à Rome jusqu'à demain, a pour objectif de mobiliser la communauté internationale afin d'affronter les questions les plus pressantes en matière de production et de commercialisation du riz, et notamment les menaces qui pèsent sur les ressources en terre et en eau.

L'intensification de la production rizicole de manière économiquement durable et dans le respect de l'environnement est essentielle pour la sécurité alimentaire, en particulier en Asie et en Afrique, souligne un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié aujourd'hui.

Le riz est l'aliment de base pour plus de la moitié de la population mondiale. Les projections de la FAO montrent que d'ici 2030, la demande totale de riz sera supérieure de 38% aux quantités produites annuellement entre 1997 et 1999.

Sur les 840 millions de personnes souffrant de sous-alimentation dans le monde, plus de la moitié vivent dans des zones dépendantes de la riziculture pour la nourriture, les revenus et l'emploi. Les agriculteurs ruraux pauvres représentent 80% des producteurs de riz et les systèmes de riziculture font vivre plus de 2 milliards de personnes dans les pays en développement, indique la FAO.

Afin de répondre à la future demande, de nouvelles méthodologies et technologies de production sont nécessaires car les ressources en terre et en eau sont menacées, souligne-t-elle.

La conférence, intitulée "le riz sur les marchés mondiaux et les systèmes de production durables", est organisée dans le cadre de l'Année internationale du riz 2004 (AIR), une campagne de sensibilisation et d'action proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies en décembre 2002.

La FAO, agence organisatrice de l'AIR, voit l'Année comme un vecteur de réalisation du premier des huit objectifs de développement des Nations Unies pour le Millénaire, qui appellent à réduire de moitié la faim et la pauvreté d'ici à 2015.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.