R.D du Congo : la Mission de l'ONU partie enquêter sur les massacres signalés à Gobu se rabat sur la voie fluviale

5 février 2004

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) se rend finalement en bateau à Gobu pour y vérifier des allégations de massacres tandis que se poursuit le désarmement des combattants étrangers et que le Représentant spécial de l'ONU en RDC participe aujourd'hui à New York à la réunion annuelle des Représentants spéciaux du Secrétaire général et fera le point pour le Conseil de sécurité le 11 février prochain.

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) se rend finalement en bateau à Gobu pour y vérifier des allégations de massacres tandis que se poursuit le désarmement des combattants étrangers et que le Représentant spécial de l'ONU en RDC participe aujourd'hui à New York à la réunion annuelle des Représentants spéciaux du Secrétaire général.

Après huit tentatives d'atterrissage rendues infructueuses par les mauvaises conditions climatiques, une mission pluridisciplinaire de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC) a quitté Tshomia mercredi matin, à bord de six bateaux, à destination de Gobu pour vérifier les informations sur les massacres qui se seraient produits dans cette localité située au nord-est de Bunia, a indiqué hier lors de son point de presse hebdomadaire le porte-parole de la MONUC à Kinshasa, Hamadoun Touré.

La médiation de la MONUC entre le Commandant de la 10e région militaire et le gouverneur de Bukavu a permis de rétablir le calme dans la ville, après que des coups de feu aient été échangés mardi soir et d'éviter « un bain de sang », a expliqué le porte-parole.

Il a également précisé que 6 400 éléments armés étrangers sont rentrés dans leurs pays respectifs et que 2 000 ex-combattants burundais appartenant aux Forces de Défense de la Démocratie (FDD) de l'ex-rebelle Pierre Nkuruziza devenu membre du gouvernement burundais, sont également rentrés volontairement chez eux.

Quant au Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MONUC, William Lacy Swing, il se trouve aujourd'hui au siège de l'ONU à New York où se tient la réunion annuelle des Représentants spéciaux du Secrétaire Général des Nations Unies. Il est prévu qu'il fasse le point de la situation en RDC devant le Conseil de sécurité le 11 février prochain, a indiqué M. Touré.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.