La Conférence qui s'ouvre à l'ONU cherche à lever 500 millions de dollars en faveur du Libéria

5 février 2004

Pendant deux jours, les gouvernements donateurs et les institutions financières internationales se rassemblent au siège de l'ONU à New York pour une Conférence qui s'est fixée pour but de lever près de 500 millions de dollars pour la reconstruction du Libéria qui sort de 14 ans de guerre civile.

Cette réunion constitue « une étape décisive » dans le parcours d'un pays qui est en train de passer d'une situation de crise à une « paix fragile », a déclaré Mark Malloch Brown, le président du Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD) qui organise l'événement.

« Il est nécessaire de passer de toute urgence à l'action si nous voulons qu'il n'y ait pas de renversement de tendance après les progrès réalisés par le Libéria », a ajouté M. Malloch Brown qui est également Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Une équipe constituée de représentants de l'ONU, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI) et du Gouvernement de transition du Libéria a consacré deux mois à la préparation d'un rapport établissant, en prévision de la Conférence, les besoins du pays.

Selon ce rapport, le montant total de l'aide est estimé à 488 millions de dollars qui serviront à assurer des tâches prioritaires telles que la démobilisation des combattants, leur ré-intégration et leur scolarisation, l'organisation d'élections, la reconstruction du réseau routier et du réseau électrique, la réouverture des écoles et des dispensaires et le lancement d'une campagne contre le sida.

Cette première journée est consacrée aux discussions techniques alors que les engagements de contributions auront lieu demain.

Les participants à cette seconde journée incluront le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, le Secrétaire d'Etat des Etats-Unis, Colin Powell, le Ministre des Affaires étrangères de la France, Dominique de Villepin, le Président du Gouvernement de transition libérien, Gyude Bryant et le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Libéria, Jacques Paul Klein.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.