La grippe aviaire poursuit sa progression en Asie, indique la FAO

4 février 2004

Malgré la mobilisation des efforts, la grippe aviaire poursuit sa progression dans les régions productrices de volailles de certains pays d'Asie, indique la FAO, l'agence de l'ONU pour l'agriculture, qui réclame une aide d'urgence de 1,6 million de dollars pour 4 d'entre eux.

La Chine, qui signale des cas de grippe aviaire dans 12 provinces sur 31, a requis l'assistance technique de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui indique aujourd'hui dans un communiqué qu'un épidémiologiste de l'Organisation est attendu à Beijing incessamment.

Au Vietnam, la grippe aviaire sévit dans 53 provinces sur un total de 64. Quelque 9 millions de poulets sur un total de 254 millions ont été tués par le virus ou ont été abattus. Au Laos, malgré l'abattage massif des volailles dans 20 fermes, l'épizootie n'a pu être endiguée.

Seule la Thaïlande où l'abattage massif se poursuit dans les régions touchées assiste à une régression du nombre de nouveaux cas.

Le virus H5N1 sévit principalement au Cambodge, en Chine, en Indonésie, au Japon, au Laos, en Corée du sud, en Thaïlande et au Vietnam. A Taiwan et au Pakistan, ont été signalées des souches moins pathogènes. Au total, environ 50 millions de poulets ont été abattus.

Selon la FAO, le Cambodge, le Laos, le Pakistan et le Vietnam doivent recevoir une aide d'urgence de l'agence évaluée à 1,6 million de dollars

Cette aide « est destinée à des projets d'urgence," a indiqué He Changchui, responsable du bureau régional de la FAO pour l'Asie et le Pacifique. "Une assistance internationale accrue est nécessaire pour permettre aux pays pauvres de contrer la crise."

Les pays pauvres manquent d'expertise et de moyens techniques pour contrer une crise de grande dimension, souligne l'agence. L'aide apportée sera consacrée à l'amélioration de leurs systèmes de contrôle et de surveillance, à l'élaboration d'un programme d'abattage massif, à la formation des éleveurs et des fonctionnaires en matière de désinfection, de diagnostic et d'études épidémiologiques.

La FAO fournira également des vêtements de protection, du matériel de laboratoire et des équipements de diagnostic rapide.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.