Lancement le 5 février à l'ONU d'un rapport recommandant aux nations d'adopter une stratégie scientifique et technologique

29 janvier 2004

Qu'elles soient industrialisées ou en développement, toutes les nations ont besoin à un moment ou à un autre de recourir aux dernières connaissances scientifiques et aux technologies les plus récentes. Fort de ce constat, le Conseil inter-académique (CIA) recommande, dans un rapport lancé le 5 février au siège de l'ONU à New York, que chaque nation développe une stratégie scientifique et technologique, reflétant les priorités locales et s'appuyant sur les ressources adéquates.

Le CIA, une nouvelle organisation créée par 90 académies nationales en vue de fournir une expertise à des institutions internationales comme les Nations Unies et la Banque mondiale, estime qu'aux niveaux local, national, régional et international, les décideurs politiques ont besoin d'un accès immédiat à des capacités scientifiques et techniques pour pouvoir être en mesure de prendre des décisions fondées sur des informations fiables et de lancer des actions efficaces, indique aujourd'hui un communiqué de l'ONU.

Dans un premier rapport intitulé « Concevoir un avenir meilleur: stratégie pour édifier des capacités en sciences et en technologie dans le monde entier » dont la rédaction est le fruit du travail d'un panel de chercheurs originaires de 11 pays, le Conseil présente son analyse et ses conclusions. Le Secrétaire général Kofi Annan, qui s'est félicité de la création du CIA, présidera le lancement de ce premier rapport.

Les Co-Présidents du panel de chercheurs, le docteur Jacob Palis, Professeur à l'Instituto Nacional de Matemática Pura e Aplicada (IMPA) de Rio de Janeiro au Brésil, et le docteur Ismail Serageldin, Directeur de la Bibliothèque d'Alexandrie, en Egypte, prendront part à cette présentation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.