Pacte mondial : le Président Chirac et Kofi Annan présideront la présentation du réseau français qui engage un dialogue sur la lutte contre la corruption

26 janvier 2004

Alors que le Secrétaire général de l'ONU a annoncé la tenue en juin d'un Sommet des participants du Pacte mondial destiné à relancer le Pacte mondial passé entre l'ONU et les entreprises, le bureau du Pacte mondial organise aujourd'hui et demain à Paris, en partenariat avec le Ministère français de l'économie, des finances et de l'industrie, un dialogue sur les politiques internationales ayant pour thème «Transparence et lutte contre la corruption.»

Cent-cinquante participants et experts représentant le monde des affaires, les gouvernements, la société civile, le milieu universitaire et les Nations Unies, participeront à cette réunion, indique un communiqué publié aujourd'hui par le Bureau du Contrat mondial.

Au cours d'une cérémonie prévue à cette occasion dans l'après-midi et la soirée du 27 janvier, le Président Jacques Chirac et le Secrétaire général Kofi Annan présideront à la présentation du réseau français du Pacte mondial, qui comprend plus de 230 grosses entreprises françaises qui se sont engagées à promouvoir les neuf principes du Contrat mondial sur les droits de l'homme, l'emploi et l'environnement.

Le réseau français tiendra ensuite une réunion de travail le 28 janvier pour discuter des stratégies de promotion du Pacte mondial en France et dans d'autres pays francophones. Le Réseau sera présidé par Bertrand Collomb, de la société Lafarge

Le dialogue sur la «Transparence et la lutte contre la corruption» qui se tiendra en plénière dans les locaux du ministère, entendra une présentation de Francis Mer, Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie de la France.

Des échanges de fond auront lieu sur la question de la corruption, y compris une discussion sur le rôle du monde des affaires par rapport à la Convention des Nations Unies contre la corruption, au cours de laquelle les participants débattront d'une proposition visant à ajouter un principe contre la corruption dans le canevas du Pacte mondial. Le dialogue de politique générale sera la première occasion pour les participants de parler de cette proposition, avant le Sommet des décideurs du Contrat mondial, prévu le 24 juin 2004.

Le panel de discussion sur la corruption entendra des présentations de Peter Eigen, de Transparency international; de Francis Vincke, de la Chambre de commerce internationale; de Caspar Ridely, du groupe Royal Dutch/Shell; et de Caroline King, de SAP.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.