L'agence de l'ONU pour la population demande au Gouvernement américain de ne pas retenir les fonds octroyés par le Congrès

23 janvier 2004

L'Agence de l'ONU pour la population a accueilli avec satisfaction la décision de la Chambre des représentants et du Sénat américain de lui octroyer la somme de 34 millions de dollars pour l'année fiscale 2004 mais a lancé un appel au Gouvernement américain pour qu'il ne retienne pas ces fonds comme il l'a fait au cours des deux dernières années.

Selon la Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), Thoraya Ahmed Obaid, cette somme sera affectée au financement des programmes de planification familiale et contribuera à prévenir quelque 800 000 avortements, 4 700 cas de mortalité maternelle et 77 000 autres de mortalité infantile dans le monde, indique un communiqué du FNUAP publié aujourd'hui.

Au cours des deux dernières années, le Gouvernement des Etats-Unis a retenu les fonds alloués au FNUAP au motif qu'il fournissait un appui indirect à un programme d'avortements forcés en Chine. Le FNUAP et plusieurs observateurs indépendants ont réfuté ces accusations.

Pour sa part, le Fonds a précisé qu'il n'appuyait pas l'avortement et ne participait ni ne facilitait aucune activité forcée en Chine ou ailleurs. Bien au contraire, le FNUAP a lancé un appel urgent aux autorités chinoises pour qu'elles mettent fin aux politiques coercitives comme la taxe de compensation imposée aux couples dont le nombre d'enfants dépasse le nombre autorisé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.