L'envoyé de l'ONU au Moyen-Orient condamne l'attaque suicide palestinienne d'Eretz

15 janvier 2004

L'Envoyé de l'ONU au Moyen-Orient a condamné hier l'attaque suicide qui s'est produite au point de contrôle d'Eretz sur la frontière entre Gaza et Israël et a réclamé aux deux parties de reprendre les pourparlers de paix.

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Terje Roed-Larsen a indiqué dans une déclaration qu'il s'agissait d'actes « terribles » et que l'interruption des pourparlers de paix pouvait rendre la situation incontrôlable.

Le retour des deux parties à la table de négociation pour y accomplir des progrès est la seule façon d'empêcher cela, a-t-il ajouté.

Lors de sa dernière intervention devant le Conseil de sécurité, le 12 décembre dernier, Terje Roed-Larsen avait fait valoir que l'accalmie de la violence, la nomination d'un nouveau Premier ministre palestinien, les initiatives récentes de la société civile et la résolution du Conseil de sécurité approuvant la Feuille de route constituaient autant d'éléments nouveaux offrant aux Israéliens et aux Palestiniens une étroite mais bien réelle marge de manoeuvre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.