Soudan : l'agence de l'ONU pour les réfugiés se prépare en prévision d'un accord de paix que beaucoup estiment proche

5 janvier 2004

Des équipes du HCR, l'agence de l'ONU pour les réfugiés, sont d'ores et déjà en place au Soudan pour préparer ce qui, selon les prévisions de l'agence, devrait être une de ses plus importantes opérations de rapatriement en 2004, une fois signé l'accord de paix entre le gouvernement et les groupes rebelles basés dans le Sud.

Les observateurs qui suivent l'évolution de la situation dans le pays depuis longtemps estiment qu'un accord pourrait être conclu rapidement après que les négociations en cours au Kenya aient été prolongées jusqu'à la fin 2003.

Anticipant pour 2004 un accord qui mettrait fin à deux décennies de guerre civile, le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) a envoyé le mois dernier une équipe de huit employés humanitaires qui se sont rendus à Juba et dans d'autres secteurs du Sud-Soudan pour y rencontrer les responsables locaux et évaluer les besoins.

On estime à 4 millions le nombre de personnes déracinées par la guerre civile qui a fait rage pendant 20 ans dans le pays et à 500 000 le nombre des réfugiés dans les pays voisins, le plus grand nombre se trouvant en Ouganda (223 000), suivi par le Tchad (95 000), l'Ethiopie (88 000) et le Kenya (69 000).

Le HCR pense que si un accord de paix est signé au début de 2004, des milliers de réfugiés pourraient choisir de rentrer chez eux dès cette année.

Quand il s'est rendu à Khartoum et dans le Sud du Soudan en novembre dernier, le Haut Commissaire pour les réfugiés, Ruud Lubbers, a indiqué au Président du Soudan, Omar Al Bashir, et au chef du Mouvement/Armée de Libération du Peuple Soudanais (M/ALPS), John Garang, que le HCR voulait apporter son aide à un retour des réfugiés qui s'effectue dans des conditions satisfaisantes de dignité et de sécurité.

Pour que ce retour soit durable, avait prévenu M. Lubbers, il est nécessaire que les activités de réhabilitation et de reconstruction d'un pays qui sortira de la guerre très appauvri soient appuyées par une aide considérable apportée par un groupement de partenaires. Le Soudan représente en gros cinq fois la taille de la France, rappelle le HCR.

Si l'accord est conclu, l'agence opèrera à partir de différents endroits du Sud-Soudan. Elle a déjà transporté par voie aérienne deux véhicules de Khartoum à Juba et a expédié de Jordanie 4 voitures et 4 camions qui devraient arriver prochainement à Port-Soudan ainsi que du matériel de bureau. Juba est contrôlée par les forces gouvernementales mais est largement encerclée par des troupes rebelles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.