Cas de SRAS confirmé dans la province de Guangdong

5 janvier 2004

Les résultats des analyses supplémentaires recommandées par l'agence de l'ONU pour la santé ont confirmé que le cas suspect de Guangzhou dans la province de Guangdong était bel et bien contaminé par le virus de la pneumonie atypique ou SRAS.

Deux laboratoires de HongKong, appartenant au réseau référencé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ont confirmé que le producteur de télévision âgé de 32 ans hospitalisé à Guangzhou, dans la province de Guangdong, avait été récemment exposé au corona virus du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), indique aujourd'hui un communiqué publié par le bureau du Pacifique occidental de l'OMS.

Un groupe international composé d'experts de l'ONU à Genève, à Manille et en Chine après avoir analysé en commun les nouveaux résultats par téléconférence, ont conclu qu'il s'agit d'un cas de SRAS contracté en laboratoire.

« Un cas isolé ne constitue pas une menace immédiate pour la santé publique mais des précautions doivent continuer d'être prises », indique le communiqué de l'OMS qui ajoute que les voyages à destination de la Chine ne présentent actuellement pas de danger.

La maladie peut être contenue si un système permettant sa détection précoce, l'isolement des cas et la recherche en temps voulu des personnes ayant été en contact avec les cas suspects ou confirmés de SRAS est mis en place.

« C'est ce à quoi les autorités sanitaires provinciales de Guangdong sont visiblement résolues », indique l'OMS.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.