SRAS : le cas suspect dans la province chinoise de Guangdong n'est pas confirmé

31 décembre 2003

Les experts de l'OMS, l'agence de l'ONU pour la santé, ont estimé que les analyses effectuées pour déterminer si le patient de Guangzhou, dans la province de Guangdong en Chine, avait bien contracté le SRAS, n'étaient pas concluantes. De nouvelles analyses sont en cours.

Les experts de l'Organisation mondiale de la santé n'ont pas jugé concluantes les analyses déjà effectuées et en ont recommandé de nouvelles. Le ministère de la Santé chinois a décidé d'envoyer les prélèvements à un laboratoire référencé par l'OMS.

Dans l'intervalle, l'enquête épidémiologique menée par une équipe conjointe de scientifiques internationaux de l'OMS et une délégation chinoise se poursuit dans la province de Guangdong.

Le patient, un producteur de télévision de 32 ans, demeure en isolement. Les informations sur son état de santé sont bonnes avec une température normale depuis plusieurs jours. Toutes les personnes avec lesquelles il a été en contact et qui ont été identifiées, se portent également bien. Certaines ne font plus l'objet d'une surveillance médicale et celles qui sont toujours en quarantaine devraient être rendues à leurs activités dans les prochains jours.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.