Bulgarie : l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique aide à l'enlèvement d'uranium utilisable à des fins militaires

26 décembre 2003

Dans le cadre de programmes destinés à sécuriser l'utilisation des matières nucléaires et à réduire voire à éliminer celles qui peuvent servir à la fabrication d'armes, l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique a aidé les autorités bulgares à procéder à l'enlèvement de stocks d'uranium hautement enrichi (UHE) qui se trouvait dans un réacteur de recherche à Sofia.

L'UHE, enrichi à 36% sous la forme de combustible neuf, a été transporté ce mois-ci de Bulgarie jusqu'en Russie qui avait fourni le combustible au début des années 60 et a accepté de le reprendre, précise un communiqué de l'AIEA.

Ses inspecteurs ont contrôlé l'ensemble du processus et vérifié que le conditionnement convienne pour le transport. La Russie a annoncé son intention de re-transformer ce combustible en uranium faiblement enrichi.

Le coût de l'enlèvement est financé par le Département américain de l'énergie dans le cadre d'un programme de coopération Etats-Unis-Russie-AIEA appelé Initiative tripartite qui a pour but de promouvoir la non-prolifération nucléaire. Il facilite le retour de combustible neuf ou usagé que la Russie destinait aux réacteurs de recherche à l'étranger.

Une fois le contrat d'enlèvement du combustible stocké en Bulgarie conclu début décembre par les autorités bulgares, russes et l'AIEA, son enlèvement et son transport ont été effectués dans le cadre du projet de coopération technique de l'agence auquel participe la Bulgarie.

Pour les autorités bulgares, le renvoi du combustible neuf et la construction sur le même site d'un réacteur de recherche de faible puissance utilisant du combustible faiblement enrichi constituent une phase importante de leur coopération technique avec l'AIEA.

Il existe actuellement environ 80 réacteurs de recherche dans le monde qui détiennent de l'UHE, lequel en tant que matière utilisable dans la fabrication d'armes, est soumis au contrôle international. Une des activités de l'agence est d'aider ces Etats membres à faire passer leurs réacteurs de l'UHE à l'uranium faiblement enrichi, dans le cadre de programmes qui améliorent la sécurité globale des réacteurs et en particulier des réacteurs vieillissants. En conjonction avec un programme initié par les Etats-Unis, elle contribue également à réduire et éliminer à terme le commerce de l'UHE destiné au réacteurs de recherche.

En septembre 2003, l'AIEA a aidé la Roumanie à mener à bien le même type d'opération et en août 2002, elle a fait de même pour la Serbie-Montenegro.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.