Le Conseil de sécurité juge la situation humanitaire au Burundi "dramatique" et place toutes les parties face à leur responsabilité

22 décembre 2003

Le Conseil de sécurité a exprimé aujourd'hui sa satisfaction à l'égard des avancées récentes survenues au Burundi mais exprime sa préoccupation à l'égard de la situation humanitaire "dramatique" et réaffirme sa détermination à appuyer les efforts des Burundais pour empêcher les actes de violence et les violations des droits de l'homme.

Dans une déclaration communiquée aujourd'hui par son Président l'ambassadeur de la Bulgarie, Stefan Tafrov, le Conseil de sécurité accueille avec satisfaction la formation du nouveau gouvernement de transition et la participation du CNDD-FDD aux institutions de la transition tout en renouvelant ses appels aux Forces nationales de libération (Palipehutu-FNL) de M. Rwasa, dernière rébellion à ne s'être pas encore jointe au processus de paix de l'Accord d'Arusha, à le faire sans plus tarder.

Le Conseil exprime cependant sa préoccupation devant la situation humanitaire dramatique de la population du Burundi et rappelle que toutes les parties impliquées ont la responsabilité de la sécurité des populations civiles, y compris en facilitant l'accès total, immédiat et sans entraves des organisations humanitaires à la population.

Il condamne tous les actes de violence ainsi que les violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire, et réaffirme sa détermination à appuyer les efforts des Burundais pour empêcher de tels actes, sur le fondement de la règle de droit, afin de mettre un terme à l'impunité.

Le Conseil de sécurité se réjouit toutefois de la récente mission du Groupe consultatif ad hoc du Conseil économique et social, et appelle les donateurs et la communauté financière internationale à se mobiliser lors du prochain forum des partenaires pour le développement du Burundi, prévu les 13 et 14 janvier 2004 à Bruxelles, et à honorer pleinement les promesses de contributions faites jusqu'à présent.

Le Conseil de sécurité réaffirme son plein soutien au processus de paix de l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi, appelle toutes les parties burundaises à mettre en oeuvre leurs engagements et les assure de sa détermination à appuyer leurs efforts dans ce sens.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.