Accord de l'OMS avec un laboratoire pharmaceutique : 500 000 personnes soignées gratuitement

19 décembre 2003

L'OMS, l'agence de l'ONU pour la santé, et le laboratoire pharmaceutique Novartis ont signé aujourd'hui un accord qui va permettre à 500 000 personnes atteintes de tuberculose et « parmi les plus démunies dans le monde » d'être traitées gratuitement.

« Nous encourageons d'autres fabricants de médicaments à suivre l'exemple de Novartis », a déclaré le docteur Lee Jong-wook, directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a souligné que « des investissements massifs de l'industrie pharmaceutique en faveur des soins aux malades réduiraient énormément la mortalité due à la tuberculose. »

L'approvisionnement en médicaments des pays qui veulent développer la lutte antituberculeuse s'échelonnera sur cinq ans, avec l'appui du Fonds mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme, indique un communiqué de l'OMS publié aujourd'hui.

La tuberculose fait près de deux millions de victimes chaque année. En Afrique, l'impossibilité de se procurer des médicaments de qualité entrave sérieusement la lutte contre la tuberculose et contre la double épidémie de la tuberculose et du VIH/sida.

Les médicaments seront fournis gratuitement aux programmes qui utilisent la stratégie DOTS, stratégie de lutte antituberculeuse internationalement recommandée, précise également le communiqué. Depuis que l'OMS a déclaré que la tuberculose était une urgence mondiale en 1993, plus de 10 millions de personnes ont été soignées au moyen de la stratégie DOTS (site en anglais).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.