Accord conclu entre l'Afrique du Sud, l'Angola et le HCR sur le retour volontaire des réfugiés Angolais

16 décembre 2003

L'Afrique du Sud vient de signer un accord tripartite avec l'Angola et l'agence de l'ONU pour les réfugiés, le HCR, qui ouvre la voie au retour volontaire de plus de 12 000 Angolais vivant en exil dans ce pays.

« Avec cet accord, le socle permettant le rapatriement des réfugiés est en place », a déclaré Kallu C. Kalumiya, l'Envoyé spécial du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) en charge du rapatriement des réfugiés angolais, signataire de l'accord dimanche dernier, indique un communiqué du HCR.

Après que le Botswana, la République démocratique du Congo (RDC), la Namibie, la République du Congo et la Zambie aient signé l'an dernier des accords similaires, seul restait à conclure celui avec l'Afrique du Sud pour permettre le retour, sur la base du volontariat, des réfugiés angolais qui demeuraient encore dans ce pays.

Les 27 années de guerre en Angola ont vu s'affronter, dans le contexte de la guerre froide, l'UNITA (l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola), un mouvement rebelle soutenu par les Etats-Unis et l'Afrique du Sud, et le parti au pouvoir, le MPLA (Mouvement populaire pour la libération de l'Angola) soutenu par ce qui était alors l'Union soviétique. Plus de 400 000 Angolais avaient alors fui le conflit. Quelque 200 000 d'entre eux sont retournés en Angola depuis la signature d'un cessez-le-feu en avril 2002.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.