Chypre : le Secrétaire général souhaite que la partie turque fasse le nécessaire pour accéder à l'Union européenne le 1er mai

16 décembre 2003

Réagissant aux résultats des élections chypriotes turques, le Secrétaire général de l'ONU indique que son plan de paix global reste toujours valable et souhaite que la partie chypriote turque notamment, prenne les engagements nécessaires pour que la Chypre réunifiée accède à l'Union européenne le 1er mai 2004.

Le Secrétaire général a pris connaissance des informations relatives aux résultats des élections. Il semble qu'il faudra un certain temps avant que de nouveaux arrangements politiques soient mis en place, note une déclaration communiquée hier par le porte-parole du Secrétaire général, Kofi Annan.

Il saisit cette occasion pour réitérer sa position selon laquelle son plan de paix global pour Chypre reste valable et qu'il n'a pas l'intention de prendre de nouvelles initiatives tant qu'il n'y a pas de bonnes raisons de croire que la volonté politique nécessaire à des résultats positifs existe, poursuit la déclaration.

Le texte indique également que le Secrétaire général souhaite que la partie chypriote turque, et en fait toutes les parties, soit bientôt en mesure de prendre les engagements nécessaires pour que Chypre réunifiée accède à l'Union européenne le premier mai 2004.

Lors d'une rencontre à La Haye en mars avec le dirigeant des Chypriotes grecs, Tassos Papadopoulos et le chef des Chypriotes turcs, Rauf Denktash, Kofi Annan avait tenté, en vain, d'obtenir leur accord sur un plan révisé qui aurait été soumis à un référendum simultané, dans les deux secteurs de l'île le 30 mars.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.