Une délégation de la Banque mondiale agressée au Kosovo : la Mission de l'ONU condamne "ces bandes violentes et leurs méthodes"

8 décembre 2003

Des troubles ont éclaté samedi dernier dans la ville de Mitrovica alors que le Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale s'y trouvait en visite, des incidents que la Mission de l'ONU au Kosovo condamne vigoureusement.

Des troubles ont éclaté samedi dernier dans la ville de Mitrovica alors que le Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale s'y trouvait en visite, des incidents que la Mission de l'ONU au Kosovo condamne vigoureusement.

« Il est inadmissible que des bandes armées et violentes agissent encore de cette manière dans la zone Nord de Mitrovica comme d'ailleurs dans n'importe quel autre secteur du Kosovo », indique la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) dans un communiqué.

La MINUK lance « à tous un appel pour qu'ils rejettent ces groupes et leurs méthodes qui contreviennent directement avec les normes que les dirigeants responsables du Kosovo cherchent à mettre en place », ajoute le communiqué.

Les problèmes ont commencé lorsque la délégation de la Banque mondiale s'est rendue dans un restaurant du secteur Nord à majorité serbe de la ville où se trouvait par hasard au même moment le Premier ministre du Kosovo, Bajram Rexhepi.

Un groupe d'individus non identifiés s'est alors mis à jeter des pierres dans les fenêtres. M. Rexhepi a pu quitter les lieux sans dommages mais la délégation, cherchant son chemin à bord d'un bus de l'ONU et de voitures, est arrivé à l'hôpital de Mitrovica Nord où « malheureusement les incidents ont repris », indique la MINUK dans un communiqué.

Une foule d'environ 150 personnes s'est rassemblée ; le bus de l'ONU a été endommagé et deux véhicules de la police ont été brûlés. La délégation a finalement pu parvenir au siège régional de la police où l'un de ses membres a été traité pour des blessures sans gravité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.