Prêter attention aux handicapés une fois par an ne suffit pas, affirme Kofi Annan

3 décembre 2003

Dans son message adressé à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le Secrétaire général de l'ONU se félicite des efforts en cours au sein de l'ONU. Il insiste toutefois sur le fait que l'action en faveur des handicapés ne se limite ni au système de l'ONU ni à une journée de sensibilisation mais qu'au jour le jour, les médias et les organisations non gouvernementales ont un rôle important à jouer.

« Les Règles pour l'égalisation des chances des handicapés, adoptées il y a 10 ans, invitent les États Membres à agir en permanence et sous de multiples formes pour sensibiliser les sociétés aux questions intéressant les personnes handicapées », rappelle Kofi Annan dans son message adressé à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées.

"Cette sensibilisation est fondamentale", explique-t-il, "si nous voulons atteindre l'objectif fixé par le Programme d'action mondial concernant les personnes handicapées, à savoir la participation effective des personnes handicapées à la vie sociale et au développement dans des conditions d'égalité"

Il estime que la décision de l'Assemblée générale d'élaborer une convention internationale globale pour la protection et la promotion des droits et de la dignité des personnes handicapées constitue un pas important dans ce sens.

Toutefois, indique-t-il, beaucoup reste à faire en dehors du système des Nations Unies et les médias notamment ont un rôle majeur à jouer « en aidant les personnes handicapées à sortir de l'ombre, en luttant contre la discrimination, les préjudices et l'ignorance et en cessant de représenter les handicapés sous une forme stéréotypée. »

Les organisations non gouvernementales peuvent, elles aussi, faire beaucoup notamment en informant le public sur des questions aussi diverses que les mines et leurs conséquences, l'importance qu'il y a à éduquer les enfants handicapés et le potentiel qu'offrent les technologies de l'information et des communications pour aider les personnes handicapées à se prendre en charge.

La Journée internationale des personnes handicapées est importante, déclare Kofi Annan, car elle est l'occasion pour nos sociétés d'écouter ce que les personnes handicapées ont à nous dire. Il souligne toutefois qu'il ne suffit pas de prêter attention aux besoins des handicapés une fois par an. "Il importe", ajoute-t-il, "que les personnes handicapées puissent faire entendre leur voix non seulement aujourd'hui mais tous les jours de l'année."

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.